DENTS ATTENTION DANGER : Les solutions pour éviter le pire | Gencix

DENTS ATTENTION DANGER : Les solutions pour éviter le pire

Les pathologies dentaires à la loupe

Nos dents sont de potentiels foyers infectieux et inflammatoires. Adopter une bonne hygiène bucco-dentaire ne suffit pas toujours. D'où l'intérêt d'apprendre à reconnaître les premiers signes pour consulter sans tarder.

La gingivite

Il s'agit, comme son nom l'indique, d'une inflammation de la gencive, qui est rouge, enflée, douloureuse et qui saigne lors du brossage de dents. Très répandues, la gingivite est le premier stade de la maladie gingivale, à prendre au sérieux. "La plaque dentaire est constituée de bactéries, mais aussi de salive et de composants alimentaires, explique le Dr Lequart. Elle a tendance, en s'accumulant, à se solidifier et à former ce que l'on appelle du tartre qui attaque la gencive et explique son inflammation."....

La parodontite

Une gingivite non traitée évolue vers une parodontite, une inflammation qui atteint l'os sous la gencive et les ligaments fixant les dents sur l'os. Une partie de la gencive se découvre, les dents se déplacent, surtout celles de devant car la langue a tendance à y exercer un appui. Au final, les dents bougent, se déchaussent ou tombent. Les maladies parodontales (gingivites et parodonties) sont parmi les premières causes de chutes des dents chez les adultes.....

L'hypersensibilité dentaire

C'est une affection fréquente qui se traduit par des douleurs très désagréables au niveau non pas d'une dent mais de toute la denture. Cette dernière est sensible au froid et au chaud ou au brossage. Il s'agit d'une sensibilité exacerbée due à une altération de l'émail et à une rétractation de la gencive : la dentine, qui communique avec la pulpe où se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins, est mise à nu. ...

MALADIES PARODONTALES : DES REPERCUSSIONS SUR LA SANTE GENERALE

Certaines pathologies fragilisent la région bucco-dentaire et des dents mal entretenues entretiennent l'apparition de maladies sévères.

Diabète. "Les patients atteints de diabète courent plus de risque de souffrir de parodontites, précise le Dr Micheau, parodontiste. Et ces parodontites sont plus sérieuses." A contrario, le fait de soigner la parodontie améliore l'équilibre insulinique des patients".

Maladies cardiaques. Les maladies de la bouche sont la première cause d'endocardite, une inflammation de cette paroi qui tapisse le coeur ainsi que les valves cardiaques qui peut être mortelle. En effet, la bouche est la porte d'entrée des bactéries qui peuvent ensuite passer dans la circulation générale. De plus, le bruxisme peut entraîner des palpitations cardiaques et la gingivite accroît le risque d'AVC.

Pneumonie. Chez les personnes de plus de 65 ans, une mauvaise santé bucco-dentaire est associée à un risque accru de pneumonie.

Tendinite. Les caries et parodontites ne provoquent pas de tendinite mais empêchent leur guérison.

Alzheimer. Des chercheurs ont trouvé des bactéries responsables de la gingivite (Porphyromonas gongivalis) dans le cerveau de patients atteints d'Alzheimer.

Cancer du foie. Selon une étude britannique, une mauvaise santé dentaire augmenterait de 75 % le risque de cancer du foie sans que l'on comprenne encore pourquoi.

Prévention : adopter les bons gestes

Une visite chez le dentiste au moins 1 fois par an, quand tout va bien, est un minimum. Mais elle ne suffit pas.

Il faut se brosser les dents au moins deux fois par jour ...

La brosse à dents doit être à poils souples pour ne pas blesser les gencives et abîmer l'émail...

Les modèles électriques ont le mérite d'être programmables et d'aider à respecter le temps de brossage, soit 1 à 3 minutes.

La brosse doit être placée à 45 ° au bord de la gencive et se déplacer du rose (gencive) vers le blanc (couronne) ...

Le brossage doit être complété par l'utilisation du fil dentaire, pour enlever les résidus alimentaires entre les dents. si ces dernières sont plus espacées, il est préférable d'utiliser une brossette, plus efficace.

Certains dentistes conseillent à leur patient de terminer par un bain de bouche, pour lutter encore plus efficacement contre la plaque dentaire.....

source:
Revue Le Particulier n° 32
12 novembre 2019